LE PORTRAIT DU JEUDI | Stéphane BARET DOCTEUR 2002 ING 2016

17 déc. 2020

LE PORTRAIT DU JEUDI 

Découvrez aujourd'hui le témoignage de Stéphane BARET, a soutenu sa thèse de doctorat en 2002, qui a été titularisé ITPE en 2016 et est actuellement Adjoint de secteur au sein du Parc national de La Réunion.

Sujet de thèse : Mécanismes d'invasion de Rubus alceifolius à l'île de la Réunion : interaction entre facteurs écologiques et perturbations naturelles et anthropiques dans la dynamique d'invasion

Aménagement & Territoires : Bonjour Stéphane, comment en es-tu arrivé à la thèse ?

Stéphane : Stéphane Baret : J’ai une formation principalement universitaire que j’ai débuté par une licence en Biologie générale, mention géosciences (La Réunion). J’ai poursuivi par une maîtrise (Master 1) en Biologie des po-pulations et des écosystèmes (Toulouse, Université P. Sabatier) et un DEA (Master 2) en Biologie forestière (Nancy, Université H. Poincarré et stage entre Montpellier -CIRAD- et La Réunion -Université, partenariat avec l’ONF-). J’ai poursuivi par une thèse de doctorat en biologie des populations et écologie, intitulé « Mécanismes d’Invasion de Rubus alceifolius à l’île de la Réunion - Interaction entre facteurs écologiques et perturbations dans la dynamique d’invasion » puis un post-doctorat (Institute for plant conservation, Cape Town, Afrique du Sud) sur l’« Établissement de plans de conservation et de méthodes d’aménagement du territoire, modélisation de la distribution actuelle et future des plantes introduites les plus menaçantes (SIG) » ...

Retrouvez l'ensemble de son interview dans la pièce jointe ! Et merci à lui de s'être prêtée à cet exercice... 

Si vous êtes intéressés par les parcours "recherche" des TPE : plus de 30 interviews de docteurs et doctorants à découvrir au sein de la revue 67 "Aménagement & Territoires" dans le mediacenter AITPE (réservé aux adhérents).

Retrouvez également tous les "portraits du jeudi" sur notre site et sur les réseaux sociaux


Autres communications