Carnet de bord du vaisseau amiral ISS ENTerPrisE | Objectif : département de l'Aube (10)

16 nov. 2020

Voyage 10 : « Aube … planète A A A A A ! »

La planète "FR10 – Aube" fut de tout temps un des très hauts lieux du commerce intergalactique. Au Moyen-Age, donc bien avant 1660 et les bulles magiques de Dom Pérignon, les Foires de Champagne, au carrefour des voies de communication terrestres et fluviales vers l’Italie et la Flandre, en ont forgé la renommée internationale et la prospérité. Elle est désormais une des planètes phares de la constellation dite "du Champagne", que vous devez tous consommer avec modération pour en laisser un peu plus pour notre équipage...

Mairie de Mesnil Saint Père
Cathédrale de Troyes

La réussite de la mobilité

Jean-François HOU

Originaire de Tours, Jean-François HOU est directeur départemental des territoires de l’Aube. ITPE de la 40e promotion (1995), « ma passion pour l’ingénierie publique a guidé mon parcours en services déconcentrés de l’État et ma carrière est plutôt classique ».

Oui, mais ce qui l’est moins, c’est sa mobilité géographique ! Le lecteur appréciera : 1er poste : bureau "Constructions publiques" à Vesoul (DDE 70 – Haute-Saône), puis subdivision territoriale à Dinan et chef de Parc à Saint-Brieuc  (DDE 22 – Côtes d’Armor), puis chef de différents services à Clermont-Ferrand (DDE puis DDT 63 – Puy-de-Dôme), puis directeur adjoint à Chaumont (DDT 52 – Haute-Marne) avant son poste actuel. « Il faut un minimum de mobilité pour progresser. J’ai eu la chance d’avoir une famille qui me permette d’être mobile ».

Outre le socle solide de compétences acquises lors de ses 3 premiers postes, notamment en termes de management et de gestion des RH, Jean-François pointe particulièrement la gestion des projets de l’Agence Nationale de Rénovation Ur-baines (ANRU) comme chef du service "Habitat et rénovation urbaine" à Clermont-Ferrand, ainsi que la gestion de crise en tant que directeur adjoint de la DDT 52 ; « La gestion de crise m’a beaucoup apporté. Elle réduit forcément les dis-tances avec le corps préfectoral et avec les collectivités territoriales. Par exemple, nous avons géré en 2018 le rassem-blement évangélique des gens du voyage. Une vrai ville de 6.100 caravanes sur un ancien aérodrome militaire réquisi-tionné ! ». Le réseau des ITPE lui fut particulièrement utile lors de la gestion inter-départementale de la crise des "gilets jaunes".

Pour Jean-François le caractère interministériel des DDI est un atout considérable pour gérer des dossiers et des projets dont la conduite devient plus complexe par l’intégration des données environnementales, sociales, économiques, agri-coles et humaines. «  Les DDT sont les seules administrations techniques de terrains et nous sommes attendus sur notre capacité à gérer les projets complexes, notamment dans le périmètre des villes moyennes ».  

Je confirme à Jean-François que la mobilité inter-galactique et ultra-luminique du StarITPETrek est, pour son équipage, une source inépuisable de connaissances sur la diversité des mondes et la complexité des microcosmes planétaires  !  


Au fil de l’eau ...

Benjamin MORASSI

Benjamin MORASSI est chef de service "études et planification" dans les services de Troyes Champagne Métropole. In-génieur civil de la 49e promotion de l’ENTPE (2004), Benjamin a choisi d’orienter sa carrière professionnelle selon la for-mule "Eau + environnement + maîtrise d’oeuvre".

Ardennais d’origine, Benjamin débute sa carrière à la Communautés de Communes du Pays Sedanais. Après 2 CDD, il devient chargé de mission "eau et affluents" et participe notamment à la maîtrise d’oeuvre des travaux consécutifs à l’étude hydraulique d’aménagement de la Meuse et de ses affluents. Mais un projet de fusion avec l’agglomération de Charleville-Mézières lui fait craindre la suspension (voire la suppression !) de ses missions. Il passe et réussit le concours d’ingénieur territorial et intègre immédiatement le poste qu’il occupe depuis 7 ans. « Je me sens parfaitement à l’aise dans une collectivité territoriale ou un EPCI , désormais en charge de l’ingénierie publique de l’eau ».

Benjamin se donne encore au moins 5 ans sur son poste pour voir aboutir les dossiers en cours, mais aussi parce qu’une orientation plus globale de la stratégie de sa collectivité pourrait aboutir à un rôle plus intégré de son service. « La vallée de la Meuse dans les Ardennes jouait le rôle de frontière, du coup les territoires, les villes notamment, avait eu tendance à lui tourner le dos. À Troyes, la Seine a un rôle plus fondamental dans l’aménagement du territoire urbain. Le cycle de l’eau est un outil intéressant pour promouvoir la nature en ville »

« J’apprécie particulièrement la qualité de vie de l’Aube particulièrement la qualité architecturale de ses villages ».

Ce que confirme des deux mains l’équipage du StarITPETrek qui a pu musarder (en reconnaissance bien sûr!) dans la campagne auboise, notamment sur la bien nommée "Route du Champagne" !
Le commandant de bord du StarITPETrek

NB : Le titre de l’article fait évidemment référence à une production culinaire emblématique de la ville de Troyes pour la-quelle certains critiques gastronomiques ont cru bon de remplacer le 5e "A" par un "+" volontairement réducteur selon eux. Les Ingénieurs des TPE, eux, sont fiers d’appartenir à un corps de catégorie  "A / A+" !!!  

 


 

 

 


Le commandant de bord du StarITPETrek
Serge Echantillac
Contact : sergechantillac@gmail.com - 06 03 86 16 64


Autres communications