LE PORTRAIT DU JEUDI | Guillaume DUTILLEUX ING 1994 Professeur d'acoustique de l'environnement à NTNU, Université norvégienne de sciences et de technologie

LE PORTRAIT DU JEUDI 

« Les métiers à l'international »

 

Découvrez aujourd'hui le témoignage de Guillaume DUTILLEUX, ingénieur diplômé en 1994, actuellement Professeur d'acoustique de l'environnement à NTNU, Université norvégienne de sciences et de technologie. 

A&T : Bonjour Guillaume, peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ? Quelles sont tes missions actuelles ?

Guillaume : En sortant de l’ENTPE (VA informatique) en 1994, j’ai enchaîné sur une thèse en acoustique du bâtiment. J’ai ensuite été affecté au Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées de de Strasbourg, aujourd’hui Cerema Est, site de Strasbourg. J’y ai travaillé près de 17 ans, d’abord comme chargé d’études bruit, puis comme chef du Groupe Acoustique. J’ai quitté le Cerema au 1er janvier 2017 pour le nord de l’Europe et un poste de professeur d’université à NTNU, en Norvège. Je suis donc enseignant-chercheur.

NTNU est historiquement l’université de technologie de Norvège. J’enseigne essentiellement au niveau master. Mes recherches portent actuellement sur la gêne due au bruit d’éoliennes et sur l’application de l’acoustique à la détection d’espèces menacées. J’assume aussi la fonction de chef du Groupe Acoustique de NTNU. Ce groupe compte aujourd’hui une vingtaine d’employés permanents (professeurs, chercheurs) ou temporaires (post-doctorants, doctorants).

Du point de vue du ministère français chargé de l’écologie, je suis placé en détachement.

A&T : Comment en es-tu venu à travailler à l’international ?

Guillaume : Avec le recul, ce basculement s’est préparé de façon plus ou moins inconsciente sur plusieurs années. Pendant mes études et ma carrière en France, j’ai accumulé diverses expériences à l’international, surtout en Europe, et plus particulièrement en Norvège. Ces expériences m’ont aidé à entretenir et à développer ma maîtrise des langues étrangères, et donné du recul vis-à-vis de mon pays natal et du fonctionnement de son administration. Elles m’ont aussi permis de constituer un petit réseau de contacts à l’étranger.

Retrouvez l'ensemble du témoignage dans le fichier joint en annexe.

 

Retrouvez également chaque semaine un nouveau "portrait du jeudi" sur les réseaux sociaux

Autres communications